Les diamants de l'océan

Les diamants bleus doivent cette coloration à la présence de bore au sein de leur structure. L’essentiel de la production mondiale de ce type de diamant se répartit entre les mines d’Argyle en Australie, de Culligan en Afrique du Sud et de Golonconda en Inde.

Les diamants bleus sont l’une des pierres les plus rares et recherchées, au même titre que les diamants roses. Mais pendant que ces derniers doivent leur teinte rose à la déformation de leur maille cristalline, la coloration bleue est liée à la présence d’atome de bore au sein de la structure du diamant. Généralement, on observe dans celle-ci une ou plusieurs teintes secondaires : vert, verdâtre, gris, grisâtre, ou encore violet. Ici aussi, la valeur de la pierre est fonction de l’intensité de la coloration. Cette dernière peut varier du Faint aux Fancy (Light, Very Light, Vivid, Deep ou Dark).

Le plus souvent les diamants bleus sont pâles ou teintés d’un bleu pur sans nuance de vert ou de gris. Mais cette dernière variante est extrêmement rare. Plus généralement, l’échelle de couleur s’étend du bleu ciel au bleu profond de l'océan. Les diamants bleus sont extraits essentiellement dans les mines d’Argyle en Australie, de Culligan en Afrique du Sud et de Golonconda en Inde. Cependant, ils peuvent également provenir du Brésil, du Bornéo ou de la Guyane Anglaise.

Bon à savoir : le Blue Moon Diamond, rebaptisé "The Blue Moon of Josephine" par son acheteur, le collectionneur de Hong Kong, Joseph Lau, détient à ce jour le record mondial pour la vente d’un diamant. Il a en effet été vendu pour 48,468 millions de dollars aux traditionnelles enchères de Sotheby’s, en novembre 2015.

3.9/5 suivant 20 votants