Les mines de diamant

L'extraction des diamants se fait dans la kimberlite et nécessite l'emploi de moyens assez complexes. Si le début de cette activité remonte à 6 000 ans en arrière, en Inde, la production mondiale de la pierre de carbone se répartit entre l'Afrique, qui se taille une grande part, et le reste du monde, avec la Russie comme premier producteur mondial.

Ce qu'il faut savoir

Comme nous l'avions indiqué sur la page qu'est-ce que le diamant, cette pierre précieuse tant convoitée est issue de la cristallisation du carbone, dans des conditions extrêmes, et elle est extraite de la kimberlite. Ce processus n'est toutefois pas simple et pour trouver le moindre carat, il faut chercher dans les profondeurs terre, en prélevant de grosses quantités de roches et minerais. Nous allons donc nous pencher sur comment sont extraits les diamants, en fonction du site où ils sont enfouis.
L'extraction des diamants se fait dans différents types de gisements. La mine est la plus connue et est classée parmi les gisements dits primaires. Selon qu'il s'agisse d'une mine à ciel ouvert ou souterraine, les moyens utilisés pour extraire les pierres diffèrent. Dans le premier cas, une pipe est creusée et d'énormes quantités de minerai en sont extraites à l'aide d'engins de terrassement et d'explosifs, si la roche est trop dure.

S'agissant des mines souterraines, elles atteignent jusqu'à 1 000 mètres de profondeur au dessous du sol, et leur exploitation fait appel à deux techniques : l'extraction souterraine en gradins et l'extraction par éboulement. Celles-ci permettent de remonter le minerai à la surface pour le traiter. En moyenne, on estime qu'il faut extraire 10 tonnes pour récupérer 1 carat de diamant.

En dehors des gisements primaires, il est possible d'extraire les diamants en traitant les alluvions. Ceux-ci constituent, avec les éluvions, la famille des gisements secondaires où l'exploitation se fait généralement de façon artisanale, même s'il existe une exploitation industrielle de ces gisements.

Enfin, les gisements littoraux marins permettent d'extraire les pierres en atteignant le gravier diamantifère. À cet effet, des plateformes et navires sont mis à contribution, afin de prélever de grosses quantités de terres dans les profondeurs de la mer. Les problèmes liés à l'extraction non maîtrisée se posent par ailleurs dans l'exploitation des diamants. Parallèlement, les applications de ces pierres sont si nombreuses que la filière des diamants industriels se présente comme une alternative crédible, face aux prévisions qui annoncent un rendement maximum des réserves mondiales à l'horizon 2030.

Carte monde avec mines

La répartition mondiale de la production de diamant

Avec près de 60 % des gisements actuellement en exploitation, l'Afrique concentre l'essentiel de ressources mondiales de diamants. Le Botswana, l'Afrique du Sud, la République Démocratique du Congo, l'Angola ou encore le Namibie sont les principaux pays africains qui produisent la pierre de carbone. Et cette présence importante en Afrique a alimenté des guerres, et fait apparaître la problématique des diamants de sang. Le reste de la production mondiale se répartit en outre entre les pays comme Russie – le premier producteur mondial avec ses 22 % -, l'Australie et le Canada.

4.2/5 suivant 11 votants