Qu'appelle-t-on les diamants de sang ?

Pierre précieuse associée à l'amour, le diamant a alimenté des conflits armés sur le continent africain, entre gouvernements et rebelles. Ces guerres étaient en effet financées grâce aux revenus générés par la vente des diamants dits de sang, qui ont fait l'objet des mesures d'interdiction d'entrée sur le marché légal, depuis 2003.

Quand on se lance dans l'achat de diamants, pour un usage personnel ou pour investir sur ce marché fiable et rentable, il est utile de s'intéresser à comment sont extraits les diamants et surtout d'où ils proviennent. Derrière leurs magnifiques éclats, ces pierres précieuses d'exception sont susceptibles d'être le moteur de conflits armés, comme ce fut le cas en Sierra Leone et au Liberia.

On entend donc par diamants de sang, encore désignés par diamants de conflits, des pierres dont la revente a servi à financer de crimes atroces lors de conflits opposant gouvernements et rebelles. Ces pierres issues du continent africain proviennent de l'exploitation de mines situées dans des zones en proie à des guerres ethniques; et leur écoulement se fait en toute illégalité. La rente qui résulte de cette activité clandestine est alors utilisée pour l'achat d'armes et munitions.

Comprendre le processus de Kimberley

Tout savoir sur le diamant qu'on souhaite se procurer, en se documentant ou en s'assurant sur les sources d'approvisionnement du vendeur est une démarche utile. Et dans ce cadre, la pierre doit être conforme au processus de Kimberley, qui n'est autre qu'une certification internationale qui implique une identification de la provenance des diamants. Ce traité signé en 2003 et regroupant aujourd'hui 84 pays, représentés par les gouvernements et industriels, contraints ces derniers à garantir que leurs diamants sont propres et ne seront pas utilisés à des fins de guerres.

Avec ce régime de certification internationale des diamants bruts, vous pouvez ainsi avoir l'assurance que l'achat de vos pierres ne sert pas au financement de crimes. De même, il permet d'éviter l'arrivée de ces diamants de conflits sur le marché légal.

Carte des participants au Processus de Kimberley

4.3/5 suivant 14 votants