Qui fait les prix du diamant ?

Courbe d'évolution

N'étant pas soumis aux lois volatiles du marché, le secteur du diamant a ses propres mécanismes internes de fixation des prix. L'organisation de cette niche est telle qu'aucune instance extérieure ne peut interférer et il règne une totale transparence, qui fait de l'investissement dans cette pierre précieuse un placement plus sûr, stable et sain que tout autre actif.

Le mécanisme de fixation des cours est caractérisé par une totale transparence et une véritable régulation des prix. Pour comprendre les raisons de cette spécificité, il est important de s'intéresser à qu'est ce qu'investir sur le diamant et à comment est organisé le marché. Ici, ce sont les acteurs même qui sont au contrôle et s'auto-régulent. C'est ce qui justifie la fiabilité du diamant d'investissement par rapport aux autres types de placement.
À l'origine de cette structure bien verrouillée, il y a Cecil Rhodes, fondateur de la De Beers, un acteur majeur du secteur. C'est à lui qu'on doit en effet le principe du robinet qui caractérise la fixation des prix et stabilise le marché. Le principe du robinet veut que l'évolution des cours tienne rigoureusement compte des stocks de diamants disponibles effectivement.

Concrètement, le contrôle de l'écoulement de ces pierres précieuses aide à stimuler la demande : lorsque la demande est trop forte, les acteurs ferment les mines de stockage des diamants. Ces derniers ne sortent des réserves que lorsque la demande n'est pas assez importance, ce qui stimule le marché. En dehors de la stabilité des prix qu'il favorise, ce mécanisme permet un maintien de leurs hauts niveaux ; toute chose qui donne des promesses quant à la rentabilité lorsque vous faites l'achat de diamant d'investissement, en tant que particulier, pour une revente à court, moyen ou long terme.

Une situation de quasi-monopole pour limiter les spéculations

Le marché des diamants est dominé à près de 40 % par la DTC (Diamond Trading Company) fondée par Ernest Oppenheimer. Celle-ci fournit en exclusivité des lots de diamants bruts à des « sightholders» - au total près de 200 diamantaires – sous contrat pendant 3 ans, à des prix avantageux qu'elle fixe elle-même. La contrepartie est que ces derniers ne doivent pas avoir d'autres fournisseurs, encore moins se livrer à des spéculations.

Bon à savoir

La DTC est fondée dans les années 30 par Ernest Oppenheimer, ayant pris les rênes de l'entreprise historique de l'industrie du diamant, la De Beers, à la suite de Cecil Rhodes. En dehors d'elle, le négoce du diamant est tenu par six acteurs qui forment le marché « outside ». Il s'agit d'entreprises comme : Rio Tinto, Alrosa, Petra Diamonds, BHP Billiton ou encore Debswana.

4.1/5 suivant 4 votants